Agora Forum

l'Agora du 21eme siècle
 
AccueilS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» Les élections régionales
Lun 21 Déc - 17:22 par mielpops

» Comment remonter la pente? (Fiction)
Sam 12 Déc - 14:23 par mielpops

» Hooligan (Récit fictif)
Mar 8 Déc - 16:08 par mielpops

» Jacques NOURY
Ven 4 Déc - 15:48 par mielpops

» Game of Thrones...
Ven 6 Nov - 12:24 par mielpops

» Histoire de la citrouille d'Halloween
Jeu 5 Nov - 21:08 par petitglouton

» LA TRILOGIE RETOUR VERS LE FUTUR
Mer 28 Oct - 17:51 par mielpops

» Hard rock yeaaah
Lun 26 Oct - 20:48 par bleue72

» Zaha Hadid
Lun 26 Oct - 20:45 par bleue72

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 55 le Ven 28 Juil - 0:51

Partagez | 
 

 L'Antre des Nymphes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Putti
Δοτορησα
Δοτορησα
avatar

Messages : 608
Date d'inscription : 02/10/2013
Localisation : Saint-Raphaël

MessageSujet: L'Antre des Nymphes   Dim 3 Nov - 11:27

Je vous livre un de mes écrits relatif à l'évolution de l'âme.Bonne lecture.Putti.



L' ANTRE DES NYMPHES de Porphyre



Dans L’Antre des Nymphes, Porphyre de Batanée en Syrie (233-304) philosophe néoplatonicien se propose de dévoiler le sens symbolique des quelques vers où Homère décrit l’antre mythique d’Ithaque, consacré aux nymphes des eaux, les Naïades et développe une interprétation symbolique de la grotte où Ulysse cacha le trésor des Phéaciens. Le disciple de Plotin nous offre une méditation sur ce passage de l’Odyssée axée sur l’incarnation. Ce texte évoque singulièrement l’allégorie de la caverne dans la République de Platon ou les pages du Timée. Cette réappropriation de la mythologie par un des derniers philosophes grecs est l’illustration de la défense d’un patrimoine culturel menacé. Homère était le symbole de toute la Grèce mais avait été condamné par Platon et il fallait en ce troisième siècle où l’hellénisme était rejeté, prêter à Homère les paroles de Platon. D’où l’allégorie. Des vers d’Homère, Porphyre tente de fournir en seize pages, une exégèse allégorique qui en fait un texte néoplatonicien. Sa réflexion est un mélange savant de la pensée de Platon, de citations d’Héraclite et de textes bibliques, ainsi que d’allusions aux mystères égyptiens et chaldaïques. L’analyse du poème d’Homère est également une méditation sur l’incarnation des âmes. Par ailleurs, la lecture de l’Antre des Nymphes de Porphyre mène à se questionner sur ce texte et d’essayer de comprendre en quoi il est l’héritier de l’allégorèse philosophique et au service d’un système philosophique.


Mais pourquoi Porphyre a t-il choisi de traiter tout particulièrement cet extrait Homérique ? Tout simplement parce qu’il résume la spiritualité du poème et qu’il exprime par allégories une doctrine de l’âme. Les deux sources de Porphyre sont Numénius et Cronius dont les ouvrages étaient étudiés à l’école de Plotin. Le passage de l’Odyssée décrivant la grotte ne compte que onze vers : 
« A l’entrée du port, un olivier déploie son feuillage et tout près s’ouvre une grotte aimable et sombre, consacrée aux nymphes, qu’on appelle Naïades. On y voit des cratères, des amphores à deux anses, en pierre, où les abeilles font leur miel, et de longs métiers de pierre, où les nymphes tissent, merveille pour les yeux,des étoffes, teintes à la pourpre de mer; on y voit encore des sources jamais taries ; et cet antre a deux portes : par l’une, du côté de Boré, peuvent descendre les hommes ; l’autre, du côté de Notos, est réservée aux dieux ; les hommes ne passent point par là, c’est le chemin des Immortels. »1
De ces onze vers Porphyre conçoit une allégorie très élaborée. L’ordonnancement du texte laisse supposer qu’Homère a conçu une fable qui ne devait pas être interprétée de façon littérale ce que s’attacha à faire Porphyre. Selon lui, la description faite par Homère ne peut être fondée d’après des souvenirs réels et précis puisque ceux qui ont décrit ce lieu n’évoquent pas cet antre. Serait-ce donc une fiction née de l’imagination du poète tant il paraît invraisemblable que dans un monde où les hommes côtoient les dieux, dans l’antre d’Ithaque un chemin ait été spécialement conçu pour chacun d’eux ? Porphyre n’adhère pas à l’idée défendue par les anciens qui consistait à affirmer qu’Homère avait tout inventé et se basant sur le témoignage d’Artimidore d’Ephèse, il écrit :
«…à une distance de douze stades se trouve l’Ile d’Ithaque longue de quatre - vingt - stades, … et là même, un antre consacré aux nymphes, où l’on rapporte que les Phéaciens laissèrent Ulysse. »
Homère n’aurait pas tout inventé, d’où l’intérêt d’étudier le symbolisme de l’antre, d’autre part pour Porphyre la réalité du lieu est une polémique secondaire que l’antre soit réel ou imaginaire, il est réinvesti par l’exégèse allégorique. D’après Homère, la grotte est « aimable et sombre » Porphyre en étudie le symbolisme et note : 
«Les anciens consacraient les antres et les cavernes au monde considéré comme un tout ou dans ses parties : ils prenaient la terre comme symbole de la matière… »
La grotte ressemble donc à une forme brute et figure le monde formé de cette matière qui lui donne l’apparence des ténèbres. Mais, pour Porphyre l’antre peut aussi revêtir tantôt l’apparence de la matière ou bien offrir une belle apparence. Il dit :
« …la forme s’y adjoint et l’ordonne…et par là il devient beau et agréable. »
Cependant, l’antre peut offrir du plaisir comme le souligne Guy Lardeau dans l’interprétation qu’il donne sur la philosophie de Porphyre.2 Comme l’antre procure de l’agrément il ne se contente plus de symboliser le monde mais le cosmos rajoute t-il :
« …Ce n’est plus le monde comme simple matière qu’il symbolise, mais comme cosmos, matière ordonnée par la forme. 3»
Comme il est obscur, il tend à devenir ambigu. A première vue, il offre toujours un côté ténébreux, mais derrière l’obscurité se cachent des forces secrètes et mystérieuses de sens opposé. Porphyre affirme que pour « d’autres » raisons l’antre indique les contraires c'est-à-dire, que l’obscurité désigne deux notions de sens opposé et double qui dans le platonisme signifie la négation. Porphyre note :
« On peut donc à juste titre le comparer à un antre agréable à celui qui se tient sur le seuil à cause de sa participation aux formes, mais obscur pour quiconque en imagine les fondations et y pénètre en esprit.4 »
Cela signifie que l’obscurité peut venir d’en bas ou bien d’en haut.
Dans cet antre humide vivent des nymphes dont les âmes qui descendent sur terre se nourrissent des vapeurs humides. Les Nymphes tiraient leur nom des eaux d’où surgissaient les courants, ce que l’hymne adressé à Apollon dit :
« Pour toi les nymphes qui demeurent dans les antres de la terre, nourries par le souffle de la Muse pour produire un oracle divin, ont ouvert le passage aux sources des eaux spirituelles. Ces sources, jaillissant au-dessus de la terre dans toutes les rivières, offrent aux mortels l’effusion continue de leurs douces ondes. »
C’est de là semble t-il que Pythagore puis Platon nommèrent le monde un antre ou une caverne. Dans la République, Platon déclare au septième livre 5:
« Figure-toi des hommes dans une demeure souterraine, en forme de caverne, ayant sur toute sur sa largeur une entrée ouverte à la lumière »
Platon assimile donc la caverne à notre monde, celui de l’ombre ; un monde sensible où règnent l’ignorance, l’erreur et l’illusion. Cette théorie de Platon sera reprise par Baudelaire au XIX eme siècle dans Les fleurs du mal, section « Spleen et Idéal ».
Revenons à Porphyre, selon lui, les âmes surnommées « abeilles » devront revenir dans leur patrie. On découvre une homonymie qui sert de base à tout discours spirituel. Il y a deux portes qui débouchent sur deux chemins, le premier permet aux âmes de descendre, le second donne la possibilité aux âmes purifiées de monter jusqu’aux dieux.6Cependant le chiffre « deux » ne sert pas seulement à opposer deux destinées, deux âmes, il a une connotation encore plus profonde ou le symbole du « deux » souligne une différence et non pas des différences c’est ce que l’on nomme la dyade. Ce pluralisme entraîne plusieurs sortes d’interprétations, d’allégorèses utilisées par Porphyre. Mais, revenons aux nymphes et à leur rapport avec le divin. Porphyre écrit :
« On pensait en effet qu’elles se tiennent auprès de l’eau animée par le souffle divin ; c’est ce que dit Numénius et il interprète ainsi la parole du prophète : L’esprit de Dieu planait sur les eaux. »
Numénius avait étudié les écritures hébraïques aussi lorsqu’il fait allusion au prophète, il désigne Moïse et le souffle divin se rapporte à Dieu. Porphyre qui, rappelons- le, se réfère à Numénius, établit ici un parallèle avec la notion du Verbe divin prônée par les néoplatoniciens qui consiste à atteindre un « au-delà de l’être » par une double participation de l’intelligence et de l’âme. En cela les Naïades parviennent à atteindre une extase positive où l’âme s’épanouit en Dieu au contraire de l’extase négative où l’âme s’anéantit en Dieu. Homère dit :
« …les nymphes tissent, merveille pour les yeux, des étoffes, teintes à la pourpre de mer… »
Nous entrevoyons les métiers à tisser des nymphes ce qui nous renvoie une autre image, celle des âmes tissant un corps autour d’elles, Selon Porphyre :
« C’est dans les os et autour des os que se forme la chair : ils sont de la pierre dans le corps des êtres vivants, car ils ressemblent à la pierre. »
C’est la raison pour laquelle les métiers sont en pierre, symbole des os et non pas réalisés dans une autre matière ; que les toiles de pourpre sont sans doute imprégnées de sang. L’âme se nourrit du corps et inversement, sans cela elle ne peut atteindre l’au-delà. D’autre part, pour quelle raison Homère associe t-il les nymphes au tissage ? La première est liée au mythe des Parques et à l’immense pouvoir détenu par ces trois déesses de tisser le destin de l’homme. La seconde découle du fait qu’à l’époque du poète, dans le bassin méditerranéen, et en particulier dans le nord de l’Afrique, tisser et filer étaient pour la femme ce que labourer est pour l’homme : c’était s’associer à l’œuvre créatrice. Par le mythe et les traditions, le tissage se trouve comme le labour mais il est lui-même un labour, un acte de création d’où sortent, fixés dans la laine, les symboles de la fécondité et la représentation des champs cultivés. D’ailleurs Porphyre ne disait-il pas :
« Quel symbole conviendrait mieux que les métiers aux âmes qui descendent vers la génération et la production des corps ? »
Tout un symbolisme affecte également les abeilles présentes dans la grotte : le miel est l’image du plaisir que les âmes recherchent en s’incarnant ; les abeilles elles-mêmes, espèce souverainement juste et modèle de vie sociale, souvent célébré dans l’antiquité, représentent les âmes les plus belles qui désirent retourner dans leur vraie patrie. Homère dit encore :
« …les abeilles y font leur miel »
Porphyre se demande justement, pourquoi ces amphores sont-elles remplies de miel et non pas d’eau ? Il nous explique que « le miel » renvoie à un symbolisme pluriel : empli de vertus, il sert à la conservation, la purification et surtout comme « source de plaisir 7» lors de la descente vers la génération. Le miel convient aux nymphes car les eaux qu’elles président sont également pures. C’est la raison pour laquelle, les abeilles font leur miel dans des cratères et amphores. Porphyre rajoute que les cratères symbolisent les sources, et que les amphores renvoient aux vases qui servent à puiser l’eau de source. Quant aux fontaines et aux sources, elles s’attribuent aux âmes- nymphes également nommées « abeilles ». Porphyre attribue au miel d’autres symboles, dont celui de la mort.
Il analyse ensuite ces vers d’Homère :
« …cet antre a deux portes : par l’une, du côté de Borée, peuvent descendre les hommes ; l’autre, du côté de Notos, est réservée aux dieux … »
Pour les deux entrées, Numénius et Cronius avaient vu dans ces portes les constellations du Cancer et du Capricorne, étapes des âmes, l’une dans leur descente sur terre, quand elles deviennent humaines, l’autre dans leur remontée au ciel, quand elles retrouvent leur vie immortelle et divine. Porphyre dit :
« Mais le Cancer est situé vers le Borée et approprié à la descente et le Capricorne situé vers le Notos et approprié à la montée. »
En astrologie, le Cancer représente la formation de la terre, le chaos tandis que le Capricorne symbolise la montagne, signe d’évolution spirituelle. D’après Porphyre, Numénius avait, du reste, accordé cette explication avec d’autres textes, parmi lesquels les « deux bouches du ciel » dans le mythe d’Er de Platon, au livre X de la République, et les « portes du soleil »au chant XXIV de l’Odyssée, elles aussi sont identifiées aux deux tropiques. Quant à l’orientation des portes, au nord et au sud, ou, plus exactement « du côté de Borée et du côté de Notos », elle mérite aussi d’être commentée par Porphyre : Borée est le froid qui solidifie les eaux et qui exerce une action analogue sur les âmes alourdies par les vapeurs d’eau ; Notos est le vent chaud qui fait évaporer l’eau des âmes alourdies. La porte elle-même, qui signifie entrée et commencement, est un symbole divin et la dualité des portes entraîne aussi Porphyre à des multiples considérations symboliques autour du nombre deux. Il établit un rapprochement entre Homère et Platon lorsqu’il écrit :
« Platon parle aussi de deux ouvertures : par l’une on monte au ciel, par l’autre on descend vers la terre… »
Il reste à chercher la signification de ces autres vers d’Homère :
« A l’entrée du port, un olivier déploie son feuillage, et tout près s’ouvre une grotte. »
Porphyre parle de l’olivier situé devant le port de Forcis, à Ithaque, en tant que représentation du mystère que révèle la description d’Homère. A l’entrée du port, se tient un olivier, proche d’une agréable grotte, image de l’univers et symbole de la sagesse de la divinité. C’est l’arbre d’Athéna déesse de la sagesse, et comme elle née de la tête de Zeus, Homère lui a trouvé et lui a consacré à l’entrée du port, laissant supposer par l’intermédiaire de l’arbre que la création de l’univers n’est pas due au hasard, à l’irrationnel mais au contraire le résultat de l’intelligence et de la sagesse. L’olivier au feuillage persistant, est étroitement associé aux vicissitudes de l’âme dans l’univers pour laquelle la grotte est consacrée. L’univers est également organisé par un système intelligent, et mû par une sagesse éternelle, de laquelle procèdent les récompenses de la victoire et le remède à nos fatigues. Celui qui redonne foi aux malheureux, c’est le démiurge qui soutient l’univers.
La lecture du texte de Porphyre mène au questionnement suivant : en quoi sa pratique de l’allégorèse servait-elle le système philosophique qu’il défendait ?
Pour y répondre, revenons à Platon qui inspira les néoplatoniciens dont Porphyre. Dans la République, il bannit les poètes au premier rang desquels, Homère. Il reproche au poète son langage qui est celui de l’imitation, la mimèsis : pour lui, la poésie est une imitation illusoire, une pâle imitation du monde réel. Elle est éloignée de la réalité, et Platon va même jusqu’à condamner au nom de la vérité, l’interprétation allégorique d’Homère. L’allégorie extraite de l’écrit poétique diffuse un enseignement caché qu’elle transpose en savoir intelligible. Or, pour Platon, Homère était un néophyte dans ce domaine, il n’y a donc pas lieu de déchiffrer un message, une réalité inexistante. Cependant, Platon dit avoir été enchanté dans sa jeunesse par Homère et la recommande à des esprits éclairés. Notons qu’il n’a pas hésité à recourir au mythe pour expliciter certains points de sa pensée. Reportons nous par exemple au mythe de la Caverne. Y aurait-il eu une contradiction ? Non, car il s’agit d’un mythe dont le contenu est moral et à valeur pédagogique. Platon reste convaincu que le mythe peut véhiculer un message lourd de signification. Il condamne l’allégorie Homérique pour la raison que ni l’un ni l’autre ne saurait délivrer une véritable doctrine, en revanche il admet que l’allégorie puisse être un moyen efficace des réalités. En recourrant au mythe, Platon légitime en philosophie l’art de l’illusion qu’il condamnait chez Homère. C’est ce que fera Porphyre dans l’Antre des nymphes, considérant les vers d’Homère comme un langage symbolique, l’interprétation allégorique qu’il propose sert à accompagner son enseignement philosophique emprunt de l’ascèse mystique. Chez Porphyre, l’exégèse mythique devient une nécessité pour progresser du monde visible vers le monde invisible, de l’illusion sensible vers la réalité spirituelle, de l’énigme extérieure vers la vérité intérieure. Il semble que contrairement à Platon, il était persuadé qu’Homère avait volontairement caché sous une apparence mythique, le message qu’il apportait aux hommes de la part des Dieux. La vérité ne peut se dire autrement que par le biais de l’énigme. Il n’est permis de révéler ces mystères divins qu’aux initiés et non pas aux profanes dont l’âme n’a pas été purifiée. L’ombre du mythe rend la vérité plus belle. En cela, l’Antre des nymphes de Porphyre s’inscrit dans la réhabilitation exégétique des mythes d’Homère, tout en servant de base au système philosophique qu’il prônait.
Revenir en haut Aller en bas
Clairette
ΠεδωΣ
ΠεδωΣ


Messages : 124
Date d'inscription : 12/10/2013
Localisation : région parisienne

MessageSujet: Re: L'Antre des Nymphes   Dim 3 Nov - 19:24

super récit tres philosophique, merci putti
Revenir en haut Aller en bas
Putti
Δοτορησα
Δοτορησα
avatar

Messages : 608
Date d'inscription : 02/10/2013
Localisation : Saint-Raphaël

MessageSujet: Re: L'Antre des Nymphes   Dim 3 Nov - 20:08

Je suis contente que cela te plaise, et venant de toi ça me touche.Very Happy 
Revenir en haut Aller en bas
Clairette
ΠεδωΣ
ΠεδωΣ


Messages : 124
Date d'inscription : 12/10/2013
Localisation : région parisienne

MessageSujet: Re: L'Antre des Nymphes   Dim 3 Nov - 20:18

est ce une partie de ton memoire
Revenir en haut Aller en bas
mielpops
Δοτορησα
Δοτορησα
avatar

Messages : 2597
Date d'inscription : 02/10/2013
Age : 51
Localisation : Midi-Pyrénées

MessageSujet: Re: L'Antre des Nymphes   Dim 3 Nov - 20:25

Elle a accompli un travail de titan que j'avais déjà eu l'occasion de lire ^^..
Et elle sait déjà ce que j'en pense. Un travail on ne peut plus approfondi qui nous plonge au coeur de la philo pure et dure..
Que de recherche, que d'émotions, tu as fait un boulot titanesque, je me répète.

Hâte de lire encore et encore ^^

Merci ma belle

_________________
Le rêve est la seule chose qu'on ne me volera pas.
Revenir en haut Aller en bas
http://mielpops09.forumgratuit.org/
Putti
Δοτορησα
Δοτορησα
avatar

Messages : 608
Date d'inscription : 02/10/2013
Localisation : Saint-Raphaël

MessageSujet: Re: L'Antre des Nymphes   Dim 3 Nov - 20:53

Non Clairette c'est un texte que j'ai écrit il y a quelque temps mais cela touche un sujet qui me passionne et je tenais à vous le faire partager: le devenir des âmes tout ce qui touche à l'immortalité.Mes recherches portent en effet sur ce thème mais par le biais de la mythologie et de l'art. Je t'en parlerai en privé si tu le souhaites.
Miel tu me fait immensément plaisir mais tout comme moi tu aimes te plonger dans les méandres de l'âme humaine.Cela me demande effectivement beaucoup de travail mais c'est une passion.
Merci à vous deux, je vous embrasse.
Revenir en haut Aller en bas
mielpops
Δοτορησα
Δοτορησα
avatar

Messages : 2597
Date d'inscription : 02/10/2013
Age : 51
Localisation : Midi-Pyrénées

MessageSujet: Re: L'Antre des Nymphes   Dim 3 Nov - 21:02

Tu l'as dit : l'âme, la plus belle découverte faite et à faire. Elle est si vaste, si profonde, si éternelle que des siècles ne suffiront jamais à en faire le tour. Les philosophes, tout comme les scientifiques et toutes les civilisations n'auront de cesse à se pencher sur ce phénomène universel qu'est notre âme.
Elle touche à tous les domaines : psychologie, science, religion, parapsychologie...
Elle reste le plus grand mystère de tous les temps.
Et tu as réussi par ce travail fastidieux mais oh combien magnifique à nous plonger dans son royaume.

Merci Putti

_________________
Le rêve est la seule chose qu'on ne me volera pas.
Revenir en haut Aller en bas
http://mielpops09.forumgratuit.org/
Putti
Δοτορησα
Δοτορησα
avatar

Messages : 608
Date d'inscription : 02/10/2013
Localisation : Saint-Raphaël

MessageSujet: Re: L'Antre des Nymphes   Dim 3 Nov - 21:10

:oops: merci mon poussin.
Revenir en haut Aller en bas
mielpops
Δοτορησα
Δοτορησα
avatar

Messages : 2597
Date d'inscription : 02/10/2013
Age : 51
Localisation : Midi-Pyrénées

MessageSujet: Re: L'Antre des Nymphes   Dim 3 Nov - 21:15

Bah, faut pas rougir mon ange. Ce que je dis est toujours sincère et tu le sais.
Et je trouve qu'il faut rendre hommage à ton savoir et à ton travail. Tu le mérites amplement.

_________________
Le rêve est la seule chose qu'on ne me volera pas.
Revenir en haut Aller en bas
http://mielpops09.forumgratuit.org/
Pavane
ΩστρακΑ
ΩστρακΑ
avatar

Messages : 438
Date d'inscription : 12/10/2013
Localisation : INDRE ET LOIRE

MessageSujet: Re: L'Antre des Nymphes   Dim 3 Nov - 21:47

Putti, je suis désolée, mais c'est trop compliqué pour moi.... Sad 
Revenir en haut Aller en bas
Putti
Δοτορησα
Δοτορησα
avatar

Messages : 608
Date d'inscription : 02/10/2013
Localisation : Saint-Raphaël

MessageSujet: Re: L'Antre des Nymphes   Dim 3 Nov - 22:36

Pavane, ce n'est pas grave tu es venue c'est bien on se retrouve sur d'autres sujets comme la musique promis.Bisous.Very Happy 
Revenir en haut Aller en bas
Pavane
ΩστρακΑ
ΩστρακΑ
avatar

Messages : 438
Date d'inscription : 12/10/2013
Localisation : INDRE ET LOIRE

MessageSujet: Re: L'Antre des Nymphes   Dim 3 Nov - 22:45

Merci ma grande pour ta compréhension, t'es trop mimi. BISOUS
Revenir en haut Aller en bas
mielpops
Δοτορησα
Δοτορησα
avatar

Messages : 2597
Date d'inscription : 02/10/2013
Age : 51
Localisation : Midi-Pyrénées

MessageSujet: Re: L'Antre des Nymphes   Dim 3 Nov - 22:53

Comme je te l'ai dit en privé, Pavane, on excelle toutes dans notre propre domaine. Nous sommes le résultats de nos propres expériences qu'il nous plait de partager avec les autres. En gros, on se complète. Si nous savions tout sur tout, nous nous serions d'aucune utilité et le monde serait bien fade!

_________________
Le rêve est la seule chose qu'on ne me volera pas.
Revenir en haut Aller en bas
http://mielpops09.forumgratuit.org/
Pavane
ΩστρακΑ
ΩστρακΑ
avatar

Messages : 438
Date d'inscription : 12/10/2013
Localisation : INDRE ET LOIRE

MessageSujet: Re: L'Antre des Nymphes   Dim 3 Nov - 22:58

Oui, Miel, tu as tout à fait raison, la mytologie n'est pas mon fort, comme l'histoire d'ailleurs !!! J'ai de grosses lacunes dans ces domaines....
Revenir en haut Aller en bas
mielpops
Δοτορησα
Δοτορησα
avatar

Messages : 2597
Date d'inscription : 02/10/2013
Age : 51
Localisation : Midi-Pyrénées

MessageSujet: Re: L'Antre des Nymphes   Dim 3 Nov - 22:59

Tout comme j'en ai en art, peinture, politique, etc et je compte sur vous pour combler mes lacunes!

_________________
Le rêve est la seule chose qu'on ne me volera pas.
Revenir en haut Aller en bas
http://mielpops09.forumgratuit.org/
Nadia22344
ΠεδωΣ
ΠεδωΣ
avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 11/10/2013
Age : 29
Localisation : Nord

MessageSujet: Re: L'Antre des Nymphes   Mer 6 Nov - 11:06

Coucou les filles!

Alors Putti suis venue aussi et j'ai lu et relu j'ai rien compris, comme Pavane c'est trop compliqué pour moi aussi mais bon beau récit quand même c'était un plaisir de te lire Cool 

Bonne journée ma belle.
Revenir en haut Aller en bas
Putti
Δοτορησα
Δοτορησα
avatar

Messages : 608
Date d'inscription : 02/10/2013
Localisation : Saint-Raphaël

MessageSujet: Re: L'Antre des Nymphes   Mer 6 Nov - 16:55

merci ma puce, c'est gentil d'être venue et d'avoir lu mes écrits.Ca me fait beaucoup de plaisir.Bisous.Very Happy 
Revenir en haut Aller en bas
mielpops
Δοτορησα
Δοτορησα
avatar

Messages : 2597
Date d'inscription : 02/10/2013
Age : 51
Localisation : Midi-Pyrénées

MessageSujet: Re: L'Antre des Nymphes   Mer 6 Nov - 17:00

Même à ne pas comprendre, il y a l'effort d'être venue et d'avoir tenté ^^.

_________________
Le rêve est la seule chose qu'on ne me volera pas.
Revenir en haut Aller en bas
http://mielpops09.forumgratuit.org/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'Antre des Nymphes   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'Antre des Nymphes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'antre du diable %)
» L'antre du diable
» Commande Copplestone via l'Antre du Blup
» Antre deux, mon amour
» L'antre des poupées à Montluçon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Agora Forum :: NOS FORUMEURS ONT DU TALENT :: Vos propres écrits, c'est ici.-
Sauter vers: