Agora Forum

l'Agora du 21eme siècle
 
AccueilS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» Les élections régionales
Lun 21 Déc - 17:22 par mielpops

» Comment remonter la pente? (Fiction)
Sam 12 Déc - 14:23 par mielpops

» Hooligan (Récit fictif)
Mar 8 Déc - 16:08 par mielpops

» Jacques NOURY
Ven 4 Déc - 15:48 par mielpops

» Game of Thrones...
Ven 6 Nov - 12:24 par mielpops

» Histoire de la citrouille d'Halloween
Jeu 5 Nov - 21:08 par petitglouton

» LA TRILOGIE RETOUR VERS LE FUTUR
Mer 28 Oct - 17:51 par mielpops

» Hard rock yeaaah
Lun 26 Oct - 20:48 par bleue72

» Zaha Hadid
Lun 26 Oct - 20:45 par bleue72

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 55 le Ven 28 Juil - 0:51

Partagez | 
 

 LES AMIES D'HELOISE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
mielpops
Δοτορησα
Δοτορησα
avatar

Messages : 2597
Date d'inscription : 02/10/2013
Age : 51
Localisation : Midi-Pyrénées

MessageSujet: LES AMIES D'HELOISE   Mer 6 Nov - 19:25

Roman de Hélène de Montferrand


En 1964, Claire et Héloïse achèvent leurs études secondaires. Leur amitié ne s'interrompt pas pour autant, et leurs lettres vont nous rendre témoins de leur vie. A Vienne, Héloïse rencontre Erika, qui lui révèle l'amour homosexuel. Bientôt d'autres femmes, jeunes ou moins jeunes, sages épouses ou amazones, apparaissent dans ce livre à plusieurs voix. Si l'amour entre femmes, évoqué librement et simplement avec ses joies, ses drames, ses plaisirs, est le thème dominant de ces pages, c'est aussi le roman de l'amitié, des passions, de la liberté, de la vie comme elle va. Et du monde qui change, de la décolonisation aux lendemains de Mai 68. Une chronique impertinente et brillante, pleine de personnages singulièrement attachants, couronnée en 1990 par le prix Goncourt du Premier Roman.





Traité de manière très originale (lettres et carnets intimes), ce livre relate à la fois les amours et les amitiés d'une jeune fille (Héloïse) que l'on voit devenir femme. Sur plus de 10 années on suit avec plaisir et intérêt l'évolution de ces sentiments sur fond d'histoire où l'on découvre les milieux aristocratiques et bourgeois de l'Europe d'avant guerre.
Et puis les émois amoureux, les hésitations, les choix et les erreurs de l'hérôïne sont excessivement touchants...vivement "le journal de Suzanne".

Un très joli livre, facile à lire, dont l'écriture en formes de lettres et de journaux intimes est vraiment originale. Pour autant, on se prend à se passionner pour les vies croisées des différentes intervenantes. Sur fond d' histoire et de problèmes de société, ces amours atypiques apparaissent naturelles.
Une jolie réussite littéraire.

J’étais un peu sceptique : songeant que voilà un livre de femmes, écrit par une femme pour des femmes, je prenais le risque de demeurer extérieur. Les diverses critiques m’ont incité à y voir de plus près et je ne peux que m’en féliciter et remercier celles et ceux qui ont manifesté leur attachement à cet ouvrage. Quel beau livre, quel grand livre ! Il y a longtemps que je n’avais gouté à un tel plaisir de lecture.

J’y ai trouvé tout ce que j’aime : une écriture absolument admirable, un immense talent dans l’art de raconter et de donner de la vie à chaque personnage, de la passion, du tempérament, des émotions, de l’élégance, un grand bonheur de lecture. On suit passionnément toutes ces personnes dans leur parcours de vie, leurs errances, leurs souffrances, leurs doutes, leurs joies, leurs émois, leurs réussites, leurs relations.

Les considérations propres à certaines classes sociales au travers de divers éléments de l’Histoire y sont vues avec finesse. Il y est très fréquemment question de passions ou de plaisirs : on couche beaucoup dans ce livre mais toujours avec juste ce qu’il faut d’équilibre subtil entre pudeur, passion, désir sans jamais tomber ni dans la mièvrerie ni dans le vulgaire. Il y est surtout question d’amours et quand bien même elles peuvent paraitre « non conventionnelles », elles n’en sont pas moins belles, émouvantes, naturelles et admirables. Du grand art !

Il arrive plus d’une fois que l’on songe aux « Liaisons dangereuses » (auxquelles il est, à un moment, fait référence). La forme épistolaire y est pour beaucoup, entrecoupée de journaux intimes et régulièrement ponctués de références à l’art, à la littérature et délicatement parsemée de latin.

La fin de l’ouvrage est somptueuse et on quitte ce livre avec le regret d’abandonner toutes ces personnes que l’on finit par avoir l’impression de connaitre, auxquelles on s’attache profondément avec tendresse et bienveillance tant Helene de Monferrand possède le talent de leur donner de la consistance, de la vie, de la puissance et de la beauté. Bravo !


_________________
Le rêve est la seule chose qu'on ne me volera pas.
Revenir en haut Aller en bas
http://mielpops09.forumgratuit.org/
 
LES AMIES D'HELOISE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» TROIS AMIES POUR LA VIE d'Ann Brashares
» Nos amies les bêtes
» Bonjour amies brodeuses!!
» Dessins pour amies :)
» amies crocheteuses...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Agora Forum :: LITTERATURE :: LITTERATURE :: Littérature lesbienne/gay-
Sauter vers: